Fêtes et retrouvailles

Tout le monde dort encore. Seul Django me tient compagnie, couché en travers du bureau pendant que j’essaye d’accéder au clavier. Il faut rattraper les courtes nuits de réveillons, l’excitation des fêtes, les trajets en voiture et les joyeuses retrouvailles.

Pour Eglantine, tout a commencé au début des vacances. Margot et Yael à la maison. Il ne manquait plus que Clélie pour retrouver au grand complet la fine équipe du CP B de Bucarest. Pour nous, ça a été l’occasion de passer un bon moment en compagnie de nos amis, anciens de Bucarest ou fraîchement arrivés de Roumanie pour quelques semaines de vacances en France.

Puis la voiture s’est transformée en traineau 6-rennes, les cadeaux bien cachés dans le coffre. Nous avons pris la route de Cognac où Grand-Mère attendait ses petites filles pour décorer le sapin. Nous avons réveillonné en compagnie des tourteaux, huîtres et autres coquillages et crustacés délicieux en provenance directe de la criée de la Cotinière. Le père Noël n’a pas eu de mal à nous trouver et au matin, des montagnes de cadeaux attendaient les mains fébriles des petites princesses. Kapla, Playmobil et Lego ont envahi le salon de Grand-Mère.

Quelques jours à se faire chouchouter. Une visite à Bordeaux chez Mamie Yvonne et nous reprenions la route de Paris. Un café à Vouvray pour voir la famille et encore des retrouvailles près d’Orléans avec des Bucarestois en vacances en France. Cette fois, Eglantine et Hortense ont retrouvé Jeanne et Marie. Il manquait la plage, les tentes et l’eau chaude de la mer Noire. Soirée moules-frites pour faire durer ces retrouvailles qui nous rappellent combien nos amis nous manquent. Quand nous avons enfin éteint le moteur devant la maison, les filles dormaient toutes les deux profondément, des beaux souvenirs plein la tête. Elles ont à peine ouvert les yeux le temps de les mettre dans leurs lits.

La nouvelle année se fêtait à la maison. Dernières courses, canapé et fauteuils se sont bousculés. Minuit est arrivé l’air de rien. Amis et cotillons, 2015 a commencé en dansant. Pour la première fois, Eglantine et Hortense sont restées éveillées bien au-delà de minuit, soufflant dans les serpentins et les sarbacanes, les sourires jusqu’aux oreilles et les yeux au milieu de joues, des chapeaux colorés sur la tête.

01 janvier

Tout le monde dort encore. Django a délaissé le clavier pour s’installer sur mes genoux. Ma tasse de thé est presque terminée, Une dernière gorgée froide avant de mettre le point final de ce premier vrai article de 2015. Bonne année !

Cet article a été publié dans Amis, Famille, Noël, Nouvel An. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s